Les groupes

Groupe Léonie

Ils s’appellent Fred, Marc et Alban et se sont baptisés LÉONIE : drôle de nom pour un groupe de garçons ! Léonie, c’est le prénom d’une jeune fille rencontrée lors de leur adolescence, qui les as bouleversés, comme un fantasme adolescent.
Fred et Marc, frères et fondateurs du groupe, ont commencé l’aventure par des études supérieures de violon et de trompette, rapidement rejoints par Alban à la batterie et aux programmations.
Marqués par une décennie musicale plurielle entre Téléphone et Goldman, Oasis, Coldplay et Blink 182, Oxmo Puccino et Youssoupha, ils préparent un nouvel album avec l’aide précieuse d’Alexandre Zulliani (Thérapie Taxi) à la réalisation dont la sortie est prévue pour avril 2020. L’idée ? Relever leur son pop qui puise ses racines dans le rock et appuyer l’énergie et l’esprit festif que l’on retrouve lorsqu’ils sont sur scène.
C’est tous les étés sur scène que Léonie raconte le tourbillon des sentiments d’une génération avide de liberté et d’émotions fortes. Le résultat ? Une bande originale de vacances iodées proposée par un trio de surfeurs devenus citadins qui se racontent, avec détermination, au gré de leurs expériences.

Les Churchfitters :

groupe phare de la scène folk celtique en France, nous délivrent un regard expérimenté et plein d’humour sur la musique folk, dans lequel les sonorités celtiques croisent les rythmes pop-rock. Les quatre musiciens-chanteurs talentueux et multi-instrumentistes (plus de 15 instruments joués sur scène) basés en Bretagne tournent tout au long de l’année en France et en Angleterre, présentant un spectacle sans cesse renouvelé qui fait venir à chaque fois un public nombreux et fidèle.

un groupe pop–folk celtique et improbable...

Voici la recette d'un cocktail musical étonnant et détonnant :

- prenez quatre virtuoses et laissez-les s'éclater sur une scène bondée d'instruments.

- incorporez la voix ardente d'une chanteuse dont l'âme va droit au coeur.

- flambez un violon endiablé et un banjo funky, laissez-les s'encanailler jusqu'à ébullition.

- rissolez les basses sur des poêles à frire ou des enjoliveurs.

- saupoudrez flûte, guitare, mandoline, dulcimer, bouzouki basse, ukulélé, saxophone, batterie, contrebasserole, et une collection impressionnante de percussions, sans oublier la fameuse "big-bong machine" soigneusement concoctée à base de lames de scie à métaux.

- incorporez quelques mélopées à fendre l'âme mijotées sur fond de scie musicale, ainsi que des mélodies traditionnelles vitaminées au rock.

- ajouter à tout cela des harmonies raffinées, des compositions originales flamboyantes.

- assaisonnez d'un humour épicé.

Vous obtenez un spectacle survolté à consommer sans modération. Le public sera à point !

RED CARDELL

Depuis 1992 Red Cardell sillonne les routes et produit des disques. Baignant tout autant dans les musiques traditionnelles que dans le rock, Red Cardell est une sorte de Jam Band entretenant un rapport organique avec la scène : chercher simplement à traduire une rencontre avec un public en jouant de l’instant, de l’éphémère, et du partage.Au rythme des 2000 concerts donnés et vingt albums plus tard, le groupe a su sans cesse se renouveler. Le Punk-rock fusion des débuts a laissé la place au fil des rencontres et des voyages, à un univers toujours plus métissé où se côtoient guitares rageuses, groove, mélodies et chant tantôt ludiques et populaires, tantôt lyriques et incantatoires. Une forme que l’on retrouve dans leur dernier projet, fruit de la rencontre avec le Bagad Kemper, Nerzh, création saluée au dernier Festival Interceltique de Lorient, et dont l’album éponyme vient de sortir.

Jean Pierre Riou: Chant-Guitare

Pierre Sañgra: Guitare-Violon

Hibu Corbel: Batterie

Fred Lucas: Basse

Dom DUFF

Dom DufF vous emmène loin de la celtitude actuelle et formatée. Ses textes frondeurs et poétiques, enrobés de riffs acoustiques agressifs, en font l'une des révélations bretonnes du moment.Auteur-compositeur-interprète, il joue de sa voix et de ses guitares avec une énergie créatrice qui n'appartient qu'à lui.L'année 2000 est un tournant dans la carrière de Dom Duff : il sort de ses cartons des compositions personnelles et se lance sur les routes en solo, traçant son chemin en toute liberté, avec conviction et originalité. Ses chansons atypiques interpellent le public et les professionnels qui reconnaissent en lui une nouvelle forme d'expression musicale bretonne. La véritable aventure musicale commence avec des tournées bretonnes et internationalesLes Anglais parlent de power folk, tant Dom Duff a le don d’ébouriffer nos oreilles à grands coups de riffs agressifs. Les textes ne sont pas en reste, taillés à la serpe dans une veine poétique volontiers frondeuse. Inventeur d’une nouvelle forme d’expression musicale bretonne, le guitariste s’est imposé en une dizaine d’années comme le songwriter que toute la région attendait. Bien plus, l’artiste a fait du breton une langue internationale, loin de la celtitude actuelle, trop formatée à son goût. Pour preuve l'accueil enthousiaste et unanime fait à ses six albums :

Discographie

- 7vet Kelc'h (2019)- K'kwll (2016)- Babel Pow Wow (2013)- Roc'h (2010)- [E-unan] (live solo) (2008)- Lagan (2005)- Straed an amann (2003)

Prix
- "Meilleur album 2013 FRANCE 3 Bzh TV : album Babel Pow Wow "

Leïla HUISSOUD

Après un premier album live, L’ombre , qu’elle a voulu très intime et dépouillé, LEÏLA HUISSOUD, bercée par Brassens, Moustaki ou Barbara, continue à s’engager dans un style résolument chanson.

De l’intimité de la mort à la malice d’un vieux couple, de la lâcheté des projecteurs à la révolution du corps, « Auguste » traite tout de travers.

Leïla Huissoud dramatise et dédramatise, questionne tour à tour la place de l’artiste de scène, la famille qui s’éloigne, l’ambition qui s’efface devant la routine, la Suisse, les victimes de Brassens… et l’amour pendant les règles. La femme a grandi et ne s’encombrera pas de tabou, pour parler de toute la vie avec tendresse. C’est donc pleine d’autodérision grinçante que Leïla Huissoud joue, en se promenant sur le fil des clichés du spectacle et des sentiments.

LA PRESSE EN PARLE

« Leila, vous êtes un diamant brut …»FRANCE CULTURE, chanson boum !

«Il y a des artistes qui vous captivent en une note, une syllabe, un sourire. Leïla Huissoud fait partie de cette famille là, chantant les chansons des autres ou ses propres mots» SOUL KITCHEN

« La chanson française a trouvé une nouvelle ambassadrice » MUSICODROME

« Leïla Huissoud : une pépite pour la chanson française »KOSMIK WEBZINE

Gérard Jaffrès

Un musicien breton né à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère. Il commence la guitare à 15 ans en jouant principalement le répertoire Folk breton (Alan Stivell, Tri Yann... ) et la musique Pop (Deep Purple, Led Zeppelin... ) en vogue en cette année 72.

 En 73, Il rentre dans l'orchestre de Burt Blanca, chanteur de rock'n roll des années 60, très populaire en France. Gérard le suivra en Belgique où il est basé, et tournera avec lui durant 11 années comme bassiste sur toutes les scènes d'Europe.

 En 85, l'aventure avec Burt se termine. Il commence alors une carrière en solo. Il enregistre une dizaine de 45 tours, puis à partir de 1991, il sort tous les deux ans un nouvel album : Capitaine de galère en 1991, Les soldats de pierre en 1993, Kérichen 72 en 1995, Les années baluches en 1997, Au creux de ma terre en 1999, Le fou de bassan en 2001, Viens dans ma maison en 2003, Le beau voyage en 2005, Mon pays t'attend en 2007, Nos premières années en 2008, Gérard Jaffrès en public (CD & DVD) en 2010.

 Le nouvel album 2012 s'intitule "Mystérieuses landes". Après avoir chanté la Bretagne-nord, c'est vers le sud avec le titre "Morbihan" que Gérard introduit son nouveau disque de douze nouvelles chansons où se cotoient rock celtique et danses bretonnes sur fond de nostalgie.

En 2013 et 2015 sortent les compilations "Ses grands succès" volume 1 et volume 2 où figurent quelques inédits. Ces deux disques rencontreront un beau succès (près de 10 000 exemplaires.)

Au printemps 2016, c'est l'album "Je sais d'où je viens" qui voit le jour. Ces douze nouvelles chansons ont été réalisées en grande partie par son fils Julien. Petite escapade en Normandie(Le pont), chansons d'amour et souvenirs d'enfance sont au programme de ce magnifique opus.

Depuis près de vingt ans il tourne l'hiver dans les villages de Belgique et du Nord et chaque été il parcourt les côtes de son pays d'origine, la Bretagne.

Il chante son Léon natal, ce coin de Bretagne où l'on mélange encore le français et le breton dans les conversations. Ses influences musicales se rejoignent pour donner un rock celtique, mélange de musique traditionnelle bretonne et de chanson française.

Mes souliers sont rouges

Voilà 25 ans qu’ils subliment toute la musicalité, l’émotion et la vitalité des répertoires de leurs ancêtres québécois et cajuns, des cousins irlandais et aujourd’hui de leurs grands-parents normands. Premier groupe « trad » consacré au Printemps de Bourges en 1993, Mes Souliers Sont Rouges a donné plus d’un millier de concerts dans le monde (Angleterre, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, jusqu’aux U.S.A, Australie… mais aussi l’Olympia à Paris). Véritable phénomène populaire il détient le record d’entrées au Zénith de Caen en 2011 avec plus de 7000 fidèles rassemblés et celui des ventes en « indé » : avec plus 250 000 disques en 6 albums.

Un an après s’être relancé sur scène avec des nouvelles pointures et avec des nouveaux titres, le groupe folk le plus alternatif sort son 7e album au Printemps 2019 : « Ce qui nous lie » : un manifeste pour les musiques populaires de tradition orale dont il vient d’extraire des pépites nichées au cœur des campagnes normandes et un trésor enfoui au fin fond du Michigan ! Produit avec les participations récoltées en quelques semaines Mes Souliers Sont Rouges recueille une nouvelle fois les suffrages du public.

Le 1er mars au Normandy à St Lô marque le top départ d’une tournée jalonnée de retrouvailles et de grands rassemblements qui passent par Paris (Café de la Danse) l’Armada de Rouen pour culminer au Zénith de Caen le 5 octobre 2019.

Colline HILL

Après un premier album en 2012 et une centaine de dates (dont les supports de Crosby, Stills & Nash, America, Imelda May) sur des scènes comme le Botanique, l’Olympia, ou encore le Bataclan, Colline Hill présente « SKIMMED ». Traduit comme l’écume balayée qui laisse entrevoir le récif, le nouvel opus Folk de la Bretonne est plus que jamais, empreint de vérité. On y découvre une écriture riche et subtile, portée par une voix qui a grandi en silences et en émotions. Inspirée par ses icônes (Johnny Cash, Neil Young, Nick Drake) et ses contemporains (Angus & Julia Stone, James Vincent McMorrow), Colline Hill signe aujourd’hui un album pur et inattendu. En février 2016, elle remporte le Grand Prix du Disque du Télégramme avec son nouvel opus.

"D'une sensibilité à fleur de peau, elle accroche instantanément avec sa voix qui peut évoquer parfois celle de Kate Bush et ses ambiances douces-amères qui privilégient la ballade émotionnelle."

                                                                                       - Rock & Folk

"D'une remarquable fluidité [...] Trois ans après un premier opus prometteur, la folkeuse bretonne confirme ses talents de singer-songwriter dans ce follow-up aux couleurs indie-folk, sombres et lumineuses à la fois"

- Rolling Stone

Ptit Li’on
Après un premier album sorti en 2015 intitulé « A bout de souffle », le Groupe Ptit Li’on nous revient avec un second opus intitulé « Renaissance ».
Jamais un album n’aura aussi bien porté son nom.
Ce disque c’est une façon de dire : il y avait une vie avant et une autre aujourd’hui.
Qui est Ptit Li’on ? Pascal Lesné dit ‘’Ptit Li’on chanteur lead du groupe est atteint de la Mucoviscidose. Durant des années, il a mené une guerre sans merci contre cette maladie.
Lorsqu’en mai 2016, Pascal est greffé des poumons, tous les espoirs sont permis. Il est loin de s’imaginer à cet instant que viendrait un autre album. Pourtant, ce ne sont pas les textes qui manquent car l’envie d’écrire, de chanter, de faire de la scène ne le quittent pas.
Après un petit moment d’adaptation à sa nouvelle vie, Pascal se relance dans l’aventure.
Une amitié indéfectible :
Son premier album a été possible, entre autres, grâce à une bande de copains, fidèle, qui a tout mis en oeuvre pour que ce rêve d’enregistrer devienne réalité. Avec l’aide de professionnels, qui se sont greffés à cette aventure, Pascal enregistre au Studio du Faune ce qui deviendra « A bout de souffle ».
Après avoir côtoyé lors de concerts des groupes comme (Sinsémilia, Merhzin, Collectif 13, Soldat Louis… ), entouré de musiciens professionnels tel que Micka Bourdois à la batterie, Tox à la guitare, Olivier Carole à la basse, Cédric Bouvier au clavier, Pascal se sent bien sur scène, pouvant à nouveau chanter comme si de rien n’était.
Alors, maintenant que tout va bien, pourquoi ne pas recommencer ? Pourquoi ne pas repartir en studio pour écrire une nouvelle page de cette histoire ?
Renaissance
Tout le monde est partant. Recommencer un nouvel album, pourquoi pas. Alors avec courage et détermination, Pascal se lance dans l’écriture. Cette fois, plus question d’être à bout de souffle, d’être seul face au futur, ni d’attendre des signes divins, c’est le moment de partager cette joie, de dire combien il est bon de se sentir à nouveau respirer et vivre. C’est une Renaissance !!!
Alors cet EP de 5 titres enregistré aux Studios La Kapsule à Montreuil est le résultat de tout ça, avec en prime un morceau live enregistré au Festival des Arts Sonnés en septembre 2015.
Cela a permis également de faire d’autres rencontres notamment avec MEO, chanteur, compositeur (Thomas Dutronc entre autres) et Michel Leydier (biographe officiel de Jacques Dutronc).
Il n’en reste pas moins que Pascal se bat toujours pour sensibiliser les gens aux dons d’organes à travers ses concerts. Cette cause, c’est la sienne et il continuera, par le biais des chansons qu’il écrit à en parler. Comme le disait Pascal lorsqu’il montait sur scène avant sa greffe … ‘’ Ptit Li’on est loin d’être à bout de souffle’’ … A présent il repart sur les routes pour découvrir sa nouvelle vie et vivre de nouvelles aventures … Alors tenez-vous prêt à chanter, à danser … Ptit Li’on c’est de l’énergie positive en barre … et ils seront là en duo semi acoustique pour notre plus grand plaisir … Le groupe Ptit Li’on … à découvrir d’urgence !!!

Grand Palladium

Kevin et Vincent avaient eu cette première expérience, de concerts las. Dans le bar brestois, un soir, ils ont eu envie de continuer à tirer sur le rêve mélodique. Ils l'ont appelé « Grand Palladium ». Repérés par les Matmatah, ils ont suivi le groupe, en assurant des premières parties au cordeau lors de la tournée 2017/2018. Des chansons pop', de l'énergie rock avec deux voix et deux grattes qui font fleurir des mélodies imparables. La corde est aujourd'hui solide mais l'embarcation de « Grand Palladium » a besoin d'un armateur pour que voguent très loin leurs compositions.

3 daft Monkey

3 Daft Monkeys est un groupe acoustique de Cornwall, au Royaume-Uni, influencé par la musique du monde.

Il est composé de Tim Ashton, Athene Roberts, Rich Mulryne et Jamie Graham. L'instrumentation comprend les voix, le violon, la guitare à douze cordes, la basse et les percussions.

 

Merry Hell

Guitarist and songwriter John Kettle and his brothers, mandolin player Bob and vocalist Andrew, were members of the 1990s folk rock band The Tansads. In 2010, over a decade since they last performed together, former members of the band reunited for a series of concerts in St Helens. Following the successful gigs, some of the musicians involved, including the three brothers, decided to continue as a band, but rather than use the Tansads name chose to adopt the new name Merry Hell.[1] In addition to the former Tansads, other members of the new band included John Kettle's wife Virginia. Merry Hell were signed to the Mrs Casey Records label on the basis of a demo recording, and in October 2011 released their debut album BLINK.. and you miss it.[2]

In 2012, Merry Hell performed at Folk on the Pier in Cromer, the Derbyshire 'Big Session', the Towersey Village Festival, Wickham Festival, and the Great British Folk Festival at Skegness. They also performed an autumn show at St Helens Citadel, billed as "Merry Helloween".[3]

The band's second album, Head Full of Magic, Shoes Full of Rain, was released in 2013,[4][5][6] and features a guest performance by Dave Swarbrick, formerly of Fairport Convention. That year the band performed more than forty live shows, and also played at the Acoustic Festival of Britain at Uttoxeter, Off The Tracks in Derbyshire, the Beverley Folk Festival, the Stainsby Festival, the Wickham Festival and Beautiful Days in Devon.

In 2014 the band released the EP "The Ghost",[7] which previewed tracks from their upcoming third album, and took part in the Armistice Pals project, collaborating with other folk artists including Lucy Ward, Christine Collister and Robb Johnson on a version of Pete Seeger's song "Where Have All The Flowers Gone" to mark the centenary of the outbreak of the First World War.[8][9] Merry Hell's third full-length album, The Ghost In Our House and other stories ... was released in early 2015 and features a guest appearance by guitarist Gordon Giltrap.[10][11] The band's fourth album Bloodlines followed in late 2016, and the fifth Anthems to the Wind in 2018